Le MAE ouvre une enquête sur la visite de Bernard Henri Lévy en Tunisie

Le ministre des Affaires étrangères, Mongi Hamdi, a assuré, ce samedi 1er novembre 2014, que son département n’a pas été informé de la visite du philosophe français d’origine juive, Bernard Henri Lévy, en Tunisie, soulignant que le gouvernement n’a aucun rapport avec son invitation.

« Les mesures nécessaires seront prises par le ministère dans ce contexte. Une enquête sera également ouverte pour déterminer la partie qui était derrière cette invitation », a-t-il précisé.
Pour rappel, le philosophe français a été dégagé, dès son arrivée dans la soirée du vendredi à l’aéroport Tunis-Carthage, par des citoyens tunisiens ayant exprimé leur mécontentement de la visite de cet intellectuel français très mal apprécié par la communauté arabo-musulmane. Il est souvent désigné comme principal instigateur du "Printemps arabe" et architecte des récentes révolutions.

A.B

 

 

affairesBernard Henri Lévyenquêteinvitationrévolutionstunisievisite
Comments (0)
Add Comment