Moncef Marzouki : il reste à la Tunisie 75 dangereux jours

Le président de la République, Moncef Marzouki, a affirmé, dans une allocution prononcée à l’occasion du Colloque annuel des chefs de missions diplomatiques lundi 11 août 2014, qu’il reste à la Tunisie 75 jours avant les élections qui seront difficiles surtout avec les menaces qui planent sur la région.

« 75 dangereuses journées séparent la Tunisie d’une occasion historique pour reconstruire l’État », a-t-il dit, ajoutant que les ennemis de la Tunisie demeurent présents et forts et cherchent à faire dérailler « le train ».
Le chef d’Etat a, également, appelé les représentants des délégations diplomatiques à œuvrer à l’attraction des investissements étrangers en Tunisie et à rassembler plus d’aides logistiques pour la lutte contre le terrorisme.

D.M
 

dangereuxélectionsinvestissementjoursmissionsMoncef Marzoukiterrorismetunisie
Comments (0)
Add Comment