Tunisie : Hachmi Alaya propose l’ancrage du dinar à l’euro

La baisse successive du dinar tunisien face à l’euro et au dollar devient de plus en plus une affaire préoccupante, d’autant plus qu’elle est accompagnée par une baisse des recettes en devise, des restrictions à l’importation, de la perte de la valeur de l’investissement et de l’aggravation de l’inflation.

C’est ce qu’a déclaré l’économiste Hachmi Alaya, ajoutant que la dépréciation du dinar face aux principales monnaies internationales est parmi les raisons qui ont mené à la hausse des prix.
Intervenant ce mardi 10 mars 2015 sur Express FM, M. Alaya a proposé l’ancrage momentané du dinar tunisien à l’euro. Cette mesure permettra, selon l’économiste, de lutter contre l’inflation et l’augmentation des prix et, surtout, d’éviter la fluctuation des devises.
« Faut-il rappeler que la plupart des transactions internationales se font à travers l’euro ?! L’ancrage est une solution appliquée avec succès dans plusieurs pays qui ont connu une inflation galopante. Par ailleurs, les mesures prises par le gouvernement Essid en matière de maitrise des prix ne pouvaient pas être des solutions durables », a-t-il encore précisé.
M. Alaya a ajouté qu’un intervalle de fluctuation du dinar envers l’euro doit être fixé par la Banque Centrale de Tunisie, BCT, pour préserver sa stabilité et éviter la variation des prix des produits importés.

M.Kh