Tunisie : en assemblée générale à Hammamet, les comptables unifient leur barème d’honoraires

La compagnie des comptables de Tunisie (CCT) qui veille au fonctionnement normal de la profession et défend l’honneur et l’indépendance de la profession a tenu samedi son assemblée générale annuelle à l’hôtel El Mouradi à Yasmine Hammamet.

Cette rencontre a été une opportunité pour procéder à un échange de vues sur les options à même de gérer au mieux la conjoncture actuelle et de continuer à construire les grands chantiers de demain. Cette profession réunit 1166 comptables, 747 comptables et commissaires au compte, 101 sociétés de comptabilité et 10 sociétés de commissaires au compte.
Les adhérents à cette rencontre se sont mobilisés pour faire aboutir les chantiers qui sont en cours ainsi que ceux qui restent à lancer et qui touchent notamment la formation, la lutte contre les intrus, la réforme du code d’investissement et de la fiscalité.
La profession comptable est actuellement exercée par deux acteurs, à savoir : les experts comptables et les comptables agréés. « Nous avons voulu leur unification en un seul corps de métier. Mais l’AG a reporté la décision à une date ultérieure pour plus de concertations entre les comptables. La proposition de la promotion du comptable au poste de commissaire au compte a été rejetée car celui-ci exige un bon niveau académique. L’exercice de la profession de comptable en Tunisie est régi par des textes juridiques ayant trait notamment à l’organisation de la profession, aux devoirs professionnels, à la révision des comptes des entreprises publiques et au barème des honoraires. C’est pourquoi nous avons décidé au cours de cette assemblée d’unifier le barème des honoraires des comptables », a précisé Ali Toumi, Président de la compagnie des comptables de Tunisie.

M.Y