Tunisie : Entreprendre-Bizerte octroie 80 mille dinars à de jeunes promoteurs

La section Entreprendre-Bizerte a distribué à leurs récipiendaires parmi les jeunes promoteurs des subventions d’une valeur de 80 mille dinars. C’était au cours d’une cérémonie fort sympathique, tenue hier vendredi 6 mars 2015,

et à laquelle ont assisté nombre de chefs d’entreprises, des représentants des établissements bancaires et financiers et de responsables régionaux et locaux. Les heureux bénéficiaires, appelés lauréats, étaient au nombre de quatre dont les projets avaient été retenus pour financement et accompagnement. Le total des investissements pour les quatre projets est estimé à plus de 1 MD. Ces projets concernent la fabrication de dispositif anti-incendie (700 mille dinars) projet qui emploie 30% de handicapés, la collecte et le recyclage du plastic (90 mille dinars), l’apiculture (180 mille dinars), un bureau d’études (90 mille dinars).
Présentant l’association, son président Fethi Belkahia a indiqué que la section de Bizerte de l’Association Entreprendre comprend de nombreuses bonnes volontés parmi les hommes d’affaires, chefs d’entreprises de la région qui offrent gracieusement leurs services à seize jeunes promoteurs, les conseillant et les accompagnant dans leurs projets depuis la naissance de l’idée jusqu’à son aboutissement et la production.
M. Belkahia a indiqué que ces jeunes promoteurs ont également bénéficié de crédits bancaires exempts d’intérêts ou de participations à l’autofinancement. L’association œuvre également, a-t-il précisé, à la recherche de circuits de commercialisation des produits de ces jeunes promoteurs.
L’on croit savoir que dans les prochaines semaines de nouvelles subventions seront distribués à de nouveaux bénéficiaires exerçant dans le secteur agricole. Le président d’Entreprendre-Bizerte a exhorté les jeunes promoteurs et les diplômés du supérieur à franchir le pas en développer des idées de projets originaux et innovants et à postuler aux services de son association dont le seul but demeure leur succès propre et la promotion de l’emploi.

M. BELLAKHAL