Tunisie-Participation au gouvernement Essid: les déclarations contradictoires des leaders nahdhaouis

La question de la participation ou la non-participation du mouvement Ennahdha au prochain gouvernement ne cesse de faire couler beaucoup d’encre et de diviser la scène politique en deux parties : une première qui salut la participation d’Ennahdha au gouvernement de Habib Essid et une deuxième qui refuse, catégoriquement, cette idée.

En attendant une décision finale qui devrait couper court aux rumeurs, les déclarations contradictoires des leaders du mouvement posent toujours plus d’une question sur l’attachement d’Ennahdha au pouvoir.
Les dernières déclarations faites par Zied Laâdhari et Abdelkrim Harouni, respectivement, porte-parole et dirigeant du mouvement Ennahdha, confirment cet avis partagé massivement sur les réseaux sociaux.
Dans une déclaration accordée ce vendredi 16 janvier 2015 à une radio privée, le porte-parole d’Ennahdha, Zied Laâdhari, a affirmé que son parti a présenté au Chef du gouvernement désigné, Habib Essid, sa vision sur le programme et les priorités du futur gouvernement pour l’étape à venir.
Il a, également, indiqué que jusqu’à présent la participation d’Ennahdha dans le futur gouvernement n’est pas confirmée et que les consultations avec Essid se poursuivront.
Pour sa part, le dirigeant au sein de même parti, Abdelkrim Harouni a assuré que les négociations avec Habib Essid au sujet de la constitution du gouvernement sont passées de l’étape des consultations à la participation effective. M. Harouni a, par ailleurs, parlé de 25 ministres et 10 secrétaires d’Etat qui devraient composer le nouveau gouvernement.
Ainsi, les concertations sur la composition du prochain gouvernement se poursuivent sur un rythme soutenu tandis que la participation du mouvement islamiste à ce gouvernement fait toujours débat.

M.Kh