Tunisie-Mongi Hamdi: l’affaire Chourabi-Ktari devient compliquée

« Les contacts établis avec les autorités libyennes ne confirment pas l’exécution du journaliste Sofiane Chourabi et du Caméraman, Nadhir Ktari », a affirmé le ministre des Affaires étrangères, Mongi Hamdi.

Intervenant ce vendredi 9 janvier 2015 sur Mosaïque FM, le ministre a indiqué que les autorités tunisiennes ont établi des contacts avec les responsables libyens pour avoir une idée sur les réclamations et l’identité des ravisseurs. « Avec le manque d’une idée sur les ravisseurs, la tâche est devenue compliquée. Même en envoyant des émissaires et qui ont passé plusieurs jours en Libye, nous n’avons pas réussi à avoir de nouvelles données », a-t-il dit.
« C’est désormais une affaire nationale qui bénéficie d’un intérêt absolu de la part des autorités tunisiennes », a ajouté Mongi Hamdi.

M.Kh