Tunisie: 23 ministres et 12 secrétaires d’Etat feront partie du prochain gouvernement

Le président de l’Union patriotique libre, Slim Riahi, a démenti les informations rapportées par certains médias, selon lesquelles il existe un différend sur le choix des membres du prochain gouvernement.

Lors de son passage ce mardi 30 décembre 2014 sur Mosaique FM, M. Riahi a précisé que les concertations se poursuivent concernant le nom du prochain Chef du gouvernement et qu’il n’existe pas de problématique quant au choix de ce dernier. « D’ailleurs un accord a été conclu entre Nidaa Tounes et l’UPL concernant les différents ministères et plusieurs noms sont exposés », a-t-il dit, ajoutant que le parti vainqueur aux législatives, Nidaa Tounes, annoncera, dans les jours à venir, la composition de l’équipe gouvernementale, sans toutefois en vouloir citer des noms.
Le président de l’UPL a, en outre, précisé que Nidaa Tounes est responsable de la nomination du prochain Chef du gouvernement, précisant qu’il y aura environ 23 ministres et 12 secrétaires d’Etat. « Il est inutile de multiplier les ministères pour faire plaisir aux différentes parties », a-t-il encore indiqué.
D’autre part, il a affirmé que son parti a proposé la création de trois ministères pour la prochaine phase, à savoir le ministère de l’Investissement et de la Planification pour la mise en place de projets à long terme (dix prochaines années), qui viendra remplacer le ministère du Développement. Il a également cité le ministère de Contrôle qui examinera les prestations et le bon déroulement du travail dans le secteur public, la réforme du travail, la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption. Le dernier ministère proposé par l’UPL est le ministère de l’Énergie et de l’Environnement.
Slim Riahi a, en outre, déclaré que son parti a proposé la création du poste de vice-Chef du gouvernement qui aura pour tâche de répondre aux revendications du citoyen, à savoir l’économie, l’habitat et bien d’autres.

M.Kh