Tunisie : «le consensus, l’ultime solution pour faire avancer le pays», dixit Ennaceur

Le succès de Nidaa Tounes aux élections législatives et présidentielle prouve la cohérence entre ses différentes composantes.

Le consensus et la préservation de l’entité politique transcendant les appartenances partisanes, au cours de la prochaine phase, est ainsi l’ultime solution pour réaliser les objectifs de la Révolution et faire avancer le pays. C’est ce qu’a affirmé le président de l’Assemblée des représentants du peuple, Mohamed Ennaceur, dans une déclaration accordée à Al Arabi Al-Jadid.
A une question sur si le consensus au sein du parlement reflète le consensus sur la scène politique, M. Ennaceur a précisé que l’idée de consensus n’est pas relative à l’assemblée des représentants du peuple. « Nous ne pouvons pas nous mettre d’accord sur tous les sujets. La diversité des points de vue et les différences existent toujours. Chacun de nous a son programme, son identité, ses aspirations et ses projets », a-t-il expliqué.
Et d’ajouter « Rappelons-nous du rôle important qu’a joué le Quartet parrainant le Dialogue national dans la résolution de nombreux problèmes et sa réussite à faire sortir le pays de sa crise. Je me souviens également de la Constitution, nous avions, à un certain moment, un projet de constitution incomplet qui n’a pas obtenu la majorité absolue. Mais, avec le dialogue, nous sommes parvenus à rédiger le préambule de notre Constitution ».

A.B