Tunisie : l’Instance vérité et dignité à Bizerte

L’Instance Vérité et Dignité, représentée par son vice-président et un membre du bureau national, a tenu une réunion avec des représentants des associations et des organisations de la société civile de la région de Bizerte, concernées par la justice transitionnelle.

La rencontre se voulait une occasion pour la Commission nationale d’écouter les doléances et revendications de la région et de rechercher les moyens de coopération.
Après présentation de la loi N°53 relative à l’instauration de la justice transitionnelle ainsi que des articles l’organisant, Zouhaïr Makhlouf, vice-président de l’Instance, a indiqué que des bureaux régionaux seront constitués qui comprendront entre 9 et 13 membres. Ils travailleront aux côtés d’un comité national d’investigation de 150 membres.
M. Makhlouf a appelé les composantes de la société civile à soutenir l’Instance afin qu’elle puisse remplir sa mission, indiquant que personne n’échappera au châtiment parmi ceux qui ont commis des exactions à l’encontre de la patrie et ce quelle que soit sa position.

M. BELLAKHAL