Tunisie-Lotfi Zitoun à Adnan Manser : le CPR n’est pas concerné par le 18 Octobre

Dans un post publié mercredi sur sa page Facebook officielle, Lotfi Zitoun, leader du mouvement Ennahdha, a répondu aux accusations lancées à son encontre par Adnan Manser, ancien directeur du cabinet présidentiel et directeur de la campagne électorale de Moncef Marzouki.

M. Zitoun a rappelé qu’il a fustigé à Béja les tenants de la division entre 7 Novembre et 18 Octobre (opposer les partisans de l’ancien régime à ceux de la révolution). Les partisans du CPR se sentent visés par ces propos, réaction qualifiée d’« étonnante » par le leader d’Ennahdha.
« Le CPR n’est pas concerné par le 18 Octobre », précise Lotfi Zitoun, avant d’ajouter que c’est Ahmed Nejib Chebbi, président d’Al Jomhouri et son candidat à la présidentielle, qui était derrière cette initiative, toute en rappelant que ce dernier a entamé à l’époque une grève de la faim, avec un nombre de militants.
Toujours selon les propos de Lotfi Zitoun, le président du CPR, Moncef Marzouki, considérait, à l’époque, comme « inutile », ce type d’initiatives.
Le leader nahdhaoui a ajouté qu’il n’a jamais entendu Nejib Chebbi adopter ce type de discours, vu qu’un « candidat à la présidentielle doit être supérieur à toutes les querelles régionalistes, de clans, de catégories sociales, politiques et idéologiques ».
M. Zitoun a noté, en outre, que son parti n’a pas encore tranché la question du candidat à la présidentielle qu’il va soutenir. « La campagne électorale pour les présidentielles n’a pas encore commencé. Le choix d’Ennahdha prendra en considération les souvenirs qu’il a avec chaque candidat », a-t-il affirmé.

A.B