Tunisie : l’UPL boycotte Mosaïque FM et porte plainte auprès de la HAICA et de l’ISIE

L’Union patriotique libre (UPL) annonce, dans un communiqué rendu public vendredi soir 10 octobre 2014 sur sa page Facebook officielle, son boycott de la station radio Mosaïque FM qui a commis plusieurs dépassements.

L’UPL accuse Mosaïque FM d’être derrière une campagne mal intentionnée qui vise le parti et son président Slim Riahi.
Ainsi, l’UPL a décidé de porter une plainte, auprès de la HAICA (Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle) et l’ISIE (Instance supérieure indépendante pour les élections), contre ladite station radio, qui a oublié le principe de l’indépendance en tant que média.
Dans son communiqué, l’UPL reproche à Mosaïque FM la publication sponsorisée d’une vidéo du président de Nidaa Tounes, Béji Caïd Essebsi, dans laquelle il insulte directement le président du parti, Slim Riahi, et cela dans le but d’atteindre le maximum d’internautes possible.
L’UPL ajoute que cette plainte sera portée suite aux accusations sans fondements formulées en direct par des invitées et reprises par l’animateur de la radio et cela à multiples reprises.
Le parti dénonce, également, la falsification par Mosaïque FM des propos du président du parti, Slim Riahi, lors de sa visite à la Cité Ettadhamen ainsi que la distorsion des slogans prononcés par les militants et sympathisants du parti.
Il est à rappeler que l’UPL a utilisé cette même pratique (publication sponsorisée) pour attaquer Nidaa Tounes. Le parti a publié sur sa page Facebook officielle, une vidéo de Mohsen Hassen, tête de liste de l’UPL à Tunis 1, dans laquelle ce dernier accuse Nidaa Tounes d’être derrière une campagne de dénigrement qui vise à détruire l’image de Slim Riahi, président du parti. Dans cette publication sponsorisée (lire notre article), Mohssen Hassen a indiqué que les forces de l’ordre à Sidi Hassine sont parvenues à arrêter un délégué de Nidaa Tounes qui était en train de propager des rumeurs sur Slim Riahi.

M.Kh