Tunisie : Nidaa Tounes exploite le nom de Ali Ben Salem, selon Samir Dilou

Plutôt que de concentrer leurs efforts sur la clarification et la valorisation des différents points de leurs programmes électoraux, indiquant par là qu’aucun enseignement n’a été tiré des expériences passées, certains candidats aux prochaines législatives continuent à monter en épingle les présumées erreurs ou « manœuvres » de leurs adversaires politiques.

L’exemple le plus curieux nous vient de M. Samir Dilou, leader nahdhaoui, ancien ministre des Droits de l’Homme et de la Justice transitionnelle et candidat de son parti pour la circonscription de Bizerte sur la liste de laquelle son nom figure en troisième position. Dans une déclaration à radio Express FM, le candidat n’a pas trouvé mieux que d’attaquer Nidaa Tounes, le principal parti rival du sien, pour critiquer le choix de Ali Ben Salem comme tête de liste du parti de Béji Caid Essebsi pour la circonscription de Bizerte.
M. Dilou a estimé que le choix de M. Ali Ben Salem, grande figure de la résistance aux différents régimes de Bourguiba et de Ben Ali, n’était nullement innocent et que Nidaa Tounes « a voulu profiter du nom du militant pour éviter que la vérité sur le complot de 1962 contre Bourguiba (et dont M. Ben Salem détient des témoignages clés) soit divulguée ».
M. Dilou a appelé, à l’occasion, les Tunisiens à plus de vigilance et les a mis en garde contre le retour des RCDistes « avides de pouvoir qu’ils chercheront à récupérer par tous les moyens ».

M. BELLAKHAL