Tunisie-Crise des déchets : les revendications des habitants de Djerba

En vue de l’état écologique désastreux sans précédent sur l’ile de Djerba, qui dure depuis plus de 2 ans suite à l’accumulation de dizaines de milliers de tonnes de déchets de tout genre sur toute l’ile et sur des sites d’enfouissement sauvages,

la société civile Djerbienne constate un désengagement total des autorités compétentes accentué par une inconscience de la part d’une bonne partie de la population et un manque de civisme flagrant.
Devant ce constat, nous avons essayé en tant que société civile d’alarmer les autorités et de sensibiliser la population sur le danger écologique qu’encoure l’ile et qui s`est aggravé après la révolution.
A cet effet, nous, habitants de l`ile de Djerba et suite à trois réunions d`urgence relative à ce sujet, nous appelons :
1- Ramassage immédiat des ordures hors de l`ile comme solution momentanée.
2- Trouver une solution radicale à la situation écologique catastrophique à Djerba.
3- Lancer des projets de gestion des déchets en y faisant participer la société civile.
4- Création d`une cellule de crise pour traiter du dossier de l`environnement en collaboration avec le conseil des sages.
5- Retrait de confiance de l`Agence Nationale de Gestion des Déchets (l`ANGED) qui a totalement failli à ses obligations et remettre le dossier aux autorités régionales et locales (municipalité).
6- Faire de la cause écologique une priorité de la transition démocratique dans le pays et engager un dialogue national sur l’environnement et le développement durable.
7- Sensibiliser la société civile et la population pour plus d’engagement écologique dans le but de garantir un environnement sain.
8- Préparer et mettre en œuvre un programme national d’éducation environnementale aussi bien théorique que pratique destiné aux enfants des écoles primaires et secondaires.
9- Préparer un programme national de sensibilisation écologique accessible à tous les citoyens.
10- Inclure la question écologique dans toutes les politiques sectorielles et les plans de développement national et régional.
11- La réactivation du ministre de l’environnement qui aura pour rôle la sensibilisation de la population sur les questions écologiques et le combat les infractions d’ordre environnementales.

D’après communiqué