Tunisie : Nidaa Tounes présente aux médias sa liste de Bizerte

Le parti Nidaa Tounès a présenté aux journalistes sa liste de la circonscription de Bizerte aux prochaines législatives. Des journalistes, il n’y en avait presque pas. Indifférence ? Parti-pris ? Il y avait cependant des sympathisants et des militants en nombre respectable.

Ali Ben Salem, le militant des droits de l’Homme et l’opposant notoire à Ben Ali, a été choisi par la direction centrale de Nidaa Tounès tête de liste, un choix critiqué par beaucoup, non point pour les qualités intrinsèques du personnage, son charisme et sa popularité ne souffrant d’aucune contestation, mais pour…son âge et aux yeux de certains pour sa compromission avec un parti apparenté au régime déchu.
Ali Ben Salem est intervenu pour essayer de lever quelque équivoque quant à sa présence à la tête de la liste de Nidaa Tounès. Il se considère comme « un soldat au service du pays et du peuple» en tout premier lieu. Il ne se nourrit aucune ambition politique ni ne convoite un quelconque privilège. Il veut œuvrer pour « remettre de l’ordre dans les affaires du pays » estimant que celui-ci « a négocié un virage assez dangereux » et qu’un devoir de mémoire et de réhabilitation reste dû autant aux martyrs de la lutte nationale pour l’indépendance qu’à ceux qui sont tombés lors de la révolution.
La tête de liste a considéré qu’une mission de reconstruction de l’état sera dévolue aux prochains représentants du peuple. Cette opération, a-t-il dit, nécessite des hommes sincères, intègres mus par le sentiment exclusif de l’amour de la patrie. Evoquant ceux qui « utilisent la religion à des fins politiques, M. Ben Salem a rappelé que l’Islam de Tunisie est celui de la tolérance, de l’humanisme, de l’ouverture, du respect, mais que d’autre part l’objectif suprême demeure la lutte contre la marginalisation et l’exclusion, contre la pauvreté, pour la justice et l’équité afin de venir à bout du terrorisme et de l’extrémisme.
La liste de Nidaa Tounès qui comprend neuf membres est composée de Ali Ben Salem (tête de liste), Hayet Kbaïer, Brahim Nacef, Ibtihal Helal Zaouch, Tawfik Wali, Faouzia Ghouaël, Wissem Méchergui, samia Guissouma, Mongi Mendili.

M. BELLAKHAL