Tunisie : une vidéo choquante d’une tortue de mer égorgée gisant dans son sang

Une vidéo choquante montrant une tortue de mer égorgée, gisant dans son sang dans le marché au poisson de la ville de Sfax, fait le tour de Facebook depuis deux jours.

En Tunisie, 4000 à 5000 tortues étaient tuées chaque année, en vue de revendre leurs viandes dont le prix demeure très élevé, dans les marchés aux poissons situés à Gabès, Sfax et quelques villes du Sahel. Sur les Iles de Kerkennah, cette pratique semble même être de tradition.
La tortue de mer est une espèce migratrice dont la protection ne se limite pas aux frontières des pays. C’est ainsi que les pays méditerranéens membres de la convention de Barcelone et en particulier de son Protocole relatif aux aires spécialement protégées et de la diversité biologique, ont établi un plan d’action pour la conservation des tortues marines dans cette région.
Depuis des années, la Tunisie a interdit la chasse aux tortues marines, classées en espèces menacées d’extinction ou espèces en danger. Les pêcheurs devront donc s’engager à protéger les tortues et leurs nids.
Mais la principale menace qui plane sur les tortues reste le commerce illégal de carapaces de tortures.
Où est l’Etat et ses contrôleurs ? Où sont les associations de protection de la nature et des espèces en voie de disparition ?

Meriem.Kh