Tunisie : les nominations de délégués irréfléchies ou précipitées ?

Les dernières nominations dans le corps des délégués de la région de Bizerte ont révélé un nombre relativement élevé de femmes nommées à cette fonction. Avec les nominations de Mmes Latifa Saadi à Ras-Jebel, Hénia Khélili à Joumine et Wassila Messaoudi à Ghar-El-Melh, le nombre des déléguées est de cinq dans le gouvernorat de Bizerte, fait inédit dans la région depuis l’indépendance.

Un autre fait est pour le moins curieux, la mutation de certains délégués qui n’ont pas eu le temps « chauffer leur place ». C’est ainsi que le délégué de Mateur qui a été réorienté vers Sidi El Béchir, quelques heures seulement après sa prise de fonction ou le délégué des affaires sociales au siège du gouvernorat qui a été daredare envoyé, dans les mêmes conditions. Aux dernières nouvelles, et seulement après quelques jours d’exercice, le délégué de Zarzouna a été muté à Douar Hicher.
Qu’est-ce à dire ?

M. BELLAKHAL