Une première en Tunisie, la BCT refuse les comptes de l’UBCI

Hatem Logani, expert en développement économique et consultant à la BAD (Banque africaine de développement), a affirmé que la Banque Centrale de Tunisie (BCT) a refusé les comptes de l’UBCI (Union Bancaire pour le Commerce et l’Industrie), filiale de la BNP française, et a décidé de reporter la tenue de son AGO prévue le 17 juillet à une date ultérieure.

Lors de son passage lundi 14 juillet 2014 sur Express FM, Hatem Logani a ajouté que la BCT a demandé à la banque de revoir sa copie suite aux incohérences détectées dans son rapport.
M. Logani a, également, fait savoir que les défaillances observées dans le rapport de la banque remonte à 2002 et la réserve essentielle de la banque concerne l’impact des redressements fiscaux auxquels l’UBCI fait actuellement face. Il a ajouté que ces redressements pourraient coûter à la banque la somme de 14 millions de dinars, MDT.
L’expert en économie a, par ailleurs, mis l’accent sur les dépassements flagrants de la banque. « Le redressement fiscal basé sur les exercices antérieurs s’élève à 13,8 MDT (amende), or la banque s’est contentée de traduire son effet sur l’exercice 2013 par la constatation d’une dotation aux provisions additionnelle limitée à 1,6 MDT », a-t-il précisé à titre d’exemple.

D.M