Accords entre Tunisie-Autoroutes et ses employés

Les usagers de l’autoroute Bizerte-Tunis ne se doutaient pas que dans les coulisses se déroulaient d’intenses négociations entre des employés de Tunisie-Autoroutes, soutenus par leurs syndicats de base et la direction de l’entreprise chargée de l’exploitation et de la gérance de cet important ouvrage de communication terrestre.

Pendant qu’insouciants, ils s’acquittaient de leurs droits de passage aux stations de péage, une réunion décisive se déroulait au siège du gouvernorat, à l’effet d’activer les accords passés entre les représentants syndicaux des employés et ceux de l’administration de Tunisie-Autoroutes. Sous l’égide des autorités régionales, la partie syndicale défendait bec et ongles les droits des employés consistant en la titularisation des employés dans les fonctions exercées au moment de l’entame des négociations, en le recrutement selon des concours exclusivement internes, en un paiement de primes de réquisition et de pollution. Il semble que l’administration ait accepté les différents principes de règlement des litiges, sous réserve de soumettre les demandes de primes de pollution à une commission médicale et de renvoyer les négociations de la prime de risque à un rendez-vous ultérieur. L’administration s’est engagée, par ailleurs, d’offrir des équipements sanitaires ainsi que des loges pour les agents de gardiennage et également de doter les employés d’uniformes, en application de l’article 116 de la convention avec l’entreprise. Cette dernière se serait engagée, d’autre part, de combler les vacances créées par les départs pour toute raison.

M. BELLAKHAL