Tunisie-Bizerte : un poisson-lièvre pêché à Sidi Mechreg

Les poissons-lièvres (Lagocephalus Sceleratus), après avoir envahi les eaux algériennes, notamment à Annaba, El Kala semblent avoir éprouvé de l’attirance pour nos eaux.

Quoique les pêcheurs de Tabarka, interrogés par une chaîne TV, aient complètement nié l’existence de ce poisson hautement toxique et tout cas de pêche de cette espèce dont la consommation peur entraîner la mort.
Dans l’après-midi du samedi, quelques spécimens de poissons-lièvres auraient été observés à Sidi Mechreg (Sejnane). Mieux, le chef de poste de la garde maritime de Sejnane nous a affirmé qu’un pêcheur lui a amené un de ces poissons qui s’était accroché à ses filets. Les différents organismes concernés ayant été avertis, le spécimen a été emmené à l’Institut national des technologies et des sciences de la mer en vue d’examiner le poisson.
Au CRDA, la circonscription de la pêche a confirmé la capture du poisson-lièvre, précisant que la présence en Méditerranée d’une telle espèce est exceptionnelle. Le poisson-lièvre aurait gagné nos eaux en traversant le Canal de Suez, venant de l’Océan Indien.
Un responsable du CRDA a indiqué que le ministère de l’Agriculture a entamé, en collaboration avec l’INTSM, une campagne de sensibilisation auprès des pêcheurs et des consommateurs pour qu’ils signalent tout spécimen observé, sans que toutefois, tomber dans un alarmisme excessif.

M. BELLAKHAL