La transition vers la démocratie en Tunisie n’est pas terminée, juge John Kerry

John Kerry, secrétaire d’Etat américain, a déclaré que Washington surveillait de près l’évolution politique en Tunisie. Tout en félicitant les Tunisiens pour l’investiture d’un nouveau gouvernement apolitique, M. Kerry a réclamé la tenue rapide d’élections.

C’est dans un communiqué que de tels propos ont été rapportés, le deuxième en deux jours que la diplomatie américaine publie sur la Tunisie après celui des félicitations adressées pour l’adoption de la nouvelle Constitution.
M. Kerry s’est dit réjoui par cette Loi fondamentale démocratique qui consacre les droits de l’Homme et a loué la mise en place d’un gouvernement indépendant pour mener le pays à de nouvelles élections.
Cependant le secrétaire d’Etat américain nuance ses propos en assurant que la transition de la Tunisie vers la démocratie n’est pas pour autant terminée, malgré des mesures jugées importantes. Le chef de la diplomatie américaine a insisté sur la nécessité de fixer rapidement une date pour la tenue d’élections anticipées, a-t-il dit, afin que les citoyens tunisiens puissent choisir leurs nouveaux dirigeants et déterminer l’avenir du pays.

M. BELLAKHAL