Tunisie : les révélations de Ahmed Chabir devant la justice militaire

Suite à son apparition au cours de l’émission «Liman Yajroo Fakat », diffusée sur Ettounissiya TV, le Général retraité Ahmed Chabir a été convoqué pour comparaitre, jeudi 23 janvier 2014, devant la justice militaire pour témoigner dans l’affaire des blessés et martyrs de la Révolution de Tunis, Nabeul, Bizerte, Zaghouan, Sousse et Monastir.

Le Général Chabir a affirmé qu’il tient à son témoignage donné, le 10 juin 2011, selon lequel le président déchu et certains cadres sécuritaires du ministère de l’Intérieur étaient responsables des évènements survenus les jours de la Révolution, causant un certain nombre de martyrs et blessés.
Interpellé sur ses déclarations émis au cours de l’émission de Samir El Wafi, Ahmed Chabir a précisé que Ben Ali n’avait pas donné des ordres à l’armée nationale pour tirer le feu sur les manifestants : « Je n’ai aucune idée si le président déchu avait donné des ordres pareilles aux forces de l’ordre ou non. Cette affaire est au-delà de ma connaissance ».
Pour rappel, l’ex-Chef d’Etat-major des trois armées, Rachid Ammar, l’ancien Colonel Makhtar Ben Nasr et le journaliste Samir El Wafi ont été également convoqués pour comparaitre, jeudi, devant la justice militaire pour témoigner dans la même affaire.

A.B