Tunisie : vers la fusion du ministère des Droits de l’Homme et celui de la Justice

Le ministre des Droits de l’Homme et de la Justice transitionnelle, Sami Dilou, a annoncé qu’il est possible que son ministère et celui de la Justice fusionnent dans le prochain gouvernement de Mehdi Jomâa.

Lors d’une conférence de presse tenue aujourd’hui, mardi 21 janvier 2014, M. Dilou a ajouté que son ministère avait permis de recruter 7000 bénéficiaires de l’amnistie générale dans la fonction publique, et a réglé le dossier des martyrs et blessés de la Révolution ainsi que les événements du champ minier.
En ce qui concerne son avenir professionnel, le ministre a indiqué qu’il n’aura pas de place dans le prochain gouvernement.
M. Dilou s’est penché, également, sur la polémique autour de l’article 6 de la Constitution. Il a annoncé qu’un accord consensuel est attendu et qu’il ne plaira pas à tous : « Après l’adoption de la Constitution, l’ANC examinera les candidatures pour le Comité de la vérité et de la dignité ainsi que la Commission nationale pour la lutte contre la torture ».

M.Kh