Egalité hommes-femmes : la Tunisie pionnière du monde arabe

Les députés de l’Assemblée nationale constituante continuent de valider la nouvelle Constitution avec l’examen, ce jeudi 9 janvier 2014, de l’article 45 qui « garantit la protection du droit des femmes ».

En fin de matinée, un amendement « consensuel » sur ledit article a été accepté avec 116 voix favorables, 32 abstentions et 40 contre. Cet amendement, qui peut être considéré comme historique énonce : « L’Etat garantit les droits acquis de la femme et œuvre à les soutenir et à les développer. Il garantit l’égalité des chances entre l’homme et la femme dans l’exercice des différentes responsabilités. Il œuvre à la réalisation de la parité dans les assemblées élues. L’Etat prend les dispositions nécessaires à l’élimination de la violence qui s’exerce contre la femme ».
La parité homme-femme est donc inscrite dans la Constitution tunisienne, ce qui en fait sans doute déjà la plus libérale du monde arabe. Pour une grande partie de l’opposition, cet article amendé constitue l’une des plus grandes avancées dans le sens de l’égalité des sexes et la garantie des droits.

Meriem.Kh