Tunisie : après le ciment, les prix des briques explosent !

Selon les témoignages des promoteurs et des citoyens, après le jour de l’an, le prix des briques au comptoir a connu une hausse de 8%. C’est ce qu’a déclaré Fehmi Chaabane, président de la Chambre des promoteurs immobiliers.

Dans une interview accordée, vendredi 3 janvier 2014 à notre confrère Ettounissiya, M. Chaabane a indiqué que la libération des prix du ciment était une surprise choquante et lourde de sens : « L’augmentation du prix des briques est due essentiellement à l’annonce du retrait de la subvention du ciment, du fer et des briques ».
Selon Fehmi Chaabane, à travers cette décision, la facture s’alourdit de plus en plus pour les Tunisiens : « La suppression de la subvention aux cimenteries coûtera en frais supplémentaires au citoyen consommateur de 1 à 1.5 dinars en sac de ciment, ce qui revient à dire de 20 à 25 dinars la tonne. Par ailleurs, dans un futur proche, la hausse du prix du ciment pourra atteindre les 50%. Est-il le bon moment pour prendre une telle décision, notamment, dans cette phase délicate et en parallèle avec la crise économique que connait notre pays ?!».
Le président de la Chambre des promoteurs a ajouté que cette hausse enregistre un nouveau coup dur pour le citoyen, les promoteurs immobiliers et le secteur du bâtiment en général : « Seule certitude pour l’heure : la suppression de 50% de la subvention aux cimenteries à partir du 1er janvier. Donc, les spéculateurs du marché du ciment imposent leurs règles et leurs prix. Des prix libres seront appliqués dans un marché où la concurrence impose sa loi ».
Selon M. Chaabane, tout le pays est, actuellement, en chantier. Sur un autre plan, les bons de ciment se revendent aux transporteurs par des rabatteurs, et ainsi de suite jusqu’au consommateur, soit une chaîne d’intermédiaires qui font grimper le prix de la poudre noire sans que personne n’arrive à mettre un terme à cette hausse.

Meriem.Kh