Tunisie : le nouveau parti de Adel Almi impose la polygamie et la séparation entre les deux sexes

Adel Almi, président de l’Association centriste pour la sensibilisation et la réforme, a annoncé qu’il compte fonder un parti baptisé « Tunisie Zitouna ».

Dans une déclaration accordée mercredi 18 décembre 2013 à l’Agence France-Presse, Adel Almi a précisé qu’il attend toujours le feu vert du ministère de l’Intérieur pour obtenir le visa pour son parti : « J’ai déposé, depuis deux mois, une demande officielle, mais le ministère n’a pas encore répondu. En cas de non autorisation, le 28 décembre 2013 sera la date officielle de la création de notre parti ».
Selon Adel Almi, ce nouveau parti aura pour mission d’imposer la polygamie et la séparation entre les deux sexes. Il a ajouté que le vendredi sera proclamé jour férié et que la procédure d’adoption sera interdite, comme le stipule la loi islamique.
Adel Almi a, en outre, souligné l’importance d’instaurer un tribunal religieux basé sur les lois islamiques « charia ». Il a estimé que les lois tunisiennes en vigueur encouragent à l’adultère, car elles ne tiennent pas compte du mariage coutumier « Orfi ».

M.Kh