Tunisie : Rachid Ammar rompt son silence !

L’ancien Chef d’Etat-major de l’armée, Rachid Ammar, a, finalement, décidé de rompre son silence et de répondre aux accusations du journaliste Safi Said.

General Ammar rejette ainsi les récentes déclarations que le journaliste a données et à travers lesquelles Adnen Manser, porte-parole de la présidence de la République, aurait qualifié le président du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi, et l’ancien Chef d’Etat-major de l’armée, Rachid Ammar, de « traîtres » (lire notre article).
Dans une interview accordée, mardi 17 décembre 2013, à notre confrère Assarih, Rachid Ammar s’étonne de ces déclarations qu’il considère « irresponsables et calomnieuses » : « On ne peut pas accepter ces accusations ! On ajoute à cela que le président de la République, Moncef Marzouki, m’a accordé le grand collier de l’ordre de la République lorsque j’ai quitté mon poste ».
Et d’ajouter : « Si nous donnons au ‘’grand traître’’ le grand collier de l’ordre de la République le jour où il quitte son poste…adieu la paix dans le monde ! ».

M.Kh