Tunisie : disparité salariale dans les Call Center !

Le Cabinet «WorkoSolutions», spécialisé dans le recrutement des cadres et dirigeants en Afrique du Nord, a élaboré une étude analysant les salaires dans les Call Center en Tunisie. L’objectif de cette étude est d’apporter des éléments d’information sur les niveaux des salaires dans les centres d’appels, mais aussi sur les possibilités d’évolution du secteur en Tunisie.

L’étude a en fait regroupé les informations relatives à cinq postes (téléopérateur, chef d’équipe, responsable plateau/activité, IT et administrateur). Elle s’est appuyée sur un ensemble d’entretiens effectués avec les directeurs des ressources humaines et les candidats rencontrés en 2013. La cible était 10 centres d’appel et principalement composée de cadres de différentes spécialités.
Il en ressort ainsi que le salaire moyen avoisine les 478,5 dinars pour un conseiller débutant. Les employés intermédiaires gagnent 532 dinars. Quant aux confirmés, ils touchent 597.5 dinars par mois. Cette rémunération qui ne dépend pas du diplôme, varie en fonction du nombre d’années d’expérience. A titre comparatif, au Maroc, les rémunérations, selon le poste occupé, démarrent à 300 euros et peuvent grimper jusqu’à 790 euros selon la mission.
En moyenne, un «chef d’équipe» est payé entre 780 et 995 dinars. S’agissant du salaire mensuel moyen pour le «responsable plateau/activité», le salaire des employés intermédiaires s’élève à 960 dinars, celui d’un employé confirmé s’élève à 1.277 dinars et les employés séniors sont payés à hauteur de 1.604 dinars.
L’étude montre aussi que ceux qui sont multilingue sont mieux payés et leurs salaires oscillent entre 800 et 960 dinars. Les téléopérateurs parlant l’italien gagnent un salaire qui oscille entre 600 et 800 dinars alors que le plateau français se trouve le moins payant avec des salaires allant de 450 à 600 dinars.

H.M