Tunisie : le mariage Orfi frappe de nouveau !

Depuis la Révolution du 14 janvier, le phénomène du mariage coutumier ou Orfi ne fait que s’amplifier jour après jour. Une récente étude académique a démontré que 900 mariages Orfi ont été enregistrés dans les universités tunisiennes.

Notre confrère Al Chourouk rapporte dans son édition du lundi 30 septembre 2013 que les premiers cas de mariages coutumiers ont été enregistrés dans certains quartiers populaires à l’instar de la Cité Ettadhamen et Mellassine pour se répandre ensuite dans certaines universités.
Ahmed Dhaouadi, membre du bureau exécutif de l’UGET, Union générale des étudiants tunisiens, affirme que le nombre des mariages Orfi pourrait dépasser, en réalité, les 900 : « Il pourrait atteindre les 2000. On ajoute à cela que ce phénomène a pris de l’ampleur dans les établissements universitaires après le 14 janvier 2011 ».
Selon Ahmed Dhaouadi, la montée en flèche du nombre de mariages Orfi accompagne celle de la popularité du salafisme, et s’explique par l’émission de fatwas autorisant les unions temporaires : « Le mariage coutumier représente pour les filles qui l’ont choisi la solution optimale pour pouvoir vivre avec son petit ami avec lequel elle menait une relation amoureuse. Compte tenu de la difficulté de la situation matérielle des étudiants et leur désir ardent d’être avec la personne qu’ils aiment sans pour autant contrarier la religion, ils ont opté pour une solution plutôt ‘’religieuse’’. Ceux qui encouragent le mariage coutumier assurent que ce type de mariage préserve les droits des femmes et n’entre pas en conflit avec la religion ni l’éthique. Ils appellent les jeunes à choisir ce type de lien ! Cette population considère que le mariage coutumier est une solution aux problèmes sociaux ! ».

M.Kh