Tunisie : association au service de la démocratie

Une nouvelle association vient d’être créée pour contribuer au processus démocratique entamé en Tunisie depuis la révolution.

L’Association Tunisienne de l’Education et de l’information (ASTEDINFO) a été constituée légalement le 3 mars 2013 et sa création a été annoncée dans le Journal Officiel du 11 avril 2013. Elle a été fondée par une équipe de spécialistes de l’éducation et des médias. Elle a pour objectifs de favoriser la diffusion de la culture médiatique au sein des institutions éducatives, l’utilisation des différents supports de communication dans l’activité pédagogique des enseignants .Elle vise d’autre part à assurer une analyse et une lecture critique des messages médiatiques afin de protéger la jeunesse contre toute forme de manipulation de l’information et de l’opinion.
L’ASTEDINFO envisage d’exploiter les différentes potentialités techniques des médias dans l’opération pédagogique notamment celles de la presse écrite, de la radio, de la télévision, du cinéma, de l’internet et des réseaux sociaux. Elle cible les élèves des établissements éducatifs des différents niveaux et se propose d’agir pour introduire l’éducation aux médias comme une matière d’enseignement optionnelle au niveau du baccalauréat avant l’inclure officiellement dans d’autres niveaux de formation.
L’ASTEDINFO envisage de réaliser sa mission en établissant des liens de coopération étroits avec le Ministère de l’Education Nationale, avec les entreprises médiatiques, avec les institutions de formation, notamment l’Institut de Presse et des Sciences de l’Information. Elle envisage aussi d’établir des relations de coopération internationales avec les différentes organisations et institutions mobilisées dans le même mission, notamment dans les pays qui ont une expérience assez avancée dans ce domaine.
Le programme d’activités de l’ASTEDINFO prévoit à priori une série de conférences et de campagnes de sensibilisation axés sur les relations entre l’éducation et l’information. Elle souhaiterait l’organisation officielle d’une journée nationale des médias à l’école avec la participation des enseignants et des journalistes comme c’est le cas en France. Des prix nationaux peuvent être attribués aux meilleures revues scolaires, radios internes, sites web scolaires, pages facebook d’écoles et documentaires réalisés par les élèves.
La création de cette association s’inscrit dans un courant international de démocratisation de l’école, de formation civique des jeunes à la liberté d’expression et d’ouverture de l’école aux débats publics. Des dizaines de pays démocratiques ont adopté cette expérience de conciliation entre les médias et l’école d’autant plus que les jeunes sont actuellement les plus grands consommateurs de produits médiatiques. L’éducation aux médias permet de sensibiliser les jeunes sur les conditions de production de l’information et sur les différents intérêts politiques, économiques et culturels en jeu exprimés ou camouflés par les messages médiatiques. Dans un contexte de transition démocratique, cette association peut contribuer à la formation des jeunes à la citoyenneté, à la démocratie et à une consommation critique des messages d’information et d’opinion.

Investir en Tunisie