Tunisie : Beji Caïd Essebsi s’explique

« Mon âge n’est pas un obstacle à ma candidature aux prochaines élections présidentielles ou à mon avenir politique. Cette question n’a jamais été mentionnée dans les constitutions des nations développées. Seulement sept pays au monde,

dont la plupart appartiennent au continent africain, fixent un âge limite à la candidature à la présidentielle dans leurs constitutions », a déclaré le président de Nidaa Tounes, Béji Caïd Essebsi, dans une interview accordée à l’Agence de presse allemande.

L’ex-Premier ministre a souligné qu’il a exercé son droit de se présenter aux prochaines élections et que son annonce ne doit pas être considérée comme une déclaration de guerre, comme les partis de la troïka le pensent.
Béji Caïd Essebsi a, également, indiqué que toutes les factions politiques se sont engagées dans une concurrence acharnée en estimant que la lutte politique en Tunisie n’est pas entre islamistes et laïcs mais plutôt entre les partis démocratiques.
 

A.B