Tunisie : Moez Joudi critique les dépassements financiers

Moez Joudi, économiste et expert en gouvernance, a critiqué, lors de son passage mardi 23 avril 2013 sur Jawhara FM, les dépassements financiers au sein l’Assemblée nationale constituante (ANC) avec la bénédiction de son président.

M. Joudi a appelé à ouvrir une enquête concernant les primes de logement et de transport accordées aux députés alors qu’ils étaient hébergés dans cette même période dans des hôtels au frais du contribuable.
L’économiste a, également, remis en cause la rémunération de la première vice-présidente de l’ANC, Meherzia Laâbidi, en devise, expliquant qu’elle devrait être bénéficiée de son statut de citoyenne tunisienne et résidente en Tunisie et non pas en France.
Les récentes déclarations de Mustapha Ben Jaâfar, président de l’ANC, portant sur son soutien au projet de loi relatif à l’augmentation des primes en faveur des élus, n’ont pas plu à M. Joudi : « Plus de 2000 mille dinars devraient permettre à un député de pouvoir vivre dignement à Tunis ».
M. Joudi a souligné, en outre, que l’hypothèse selon laquelle les députés ont été réduits à habiter dans des habitations collectives est peu crédible.

A.B