Tunisie : le ministère des Finances taxé de manipulation

Les négociations entre la Tunisie et le FMI, Fonds monétaire international, sur le déblocage d’un accord bilatéral est toujours au centre d’une grande polémique.

Le gouvernement rassure afin de convaincre la sphère économique que ce dossier est clair, sain et correct. Pour leur part, les économistes ont contesté ce prêt et affirmé qu’il y a une grande manipulation et une grande falsification des chiffres.
L’expert économique, Dr Ezzeddine Saidane, a lâché, mercredi 27 mars 2013 sur Shems FM, une vraie bombe.
Dr Saidane a analysé un projet de correspondance « strictement confidentiel » devant être signé par le ministre des Finances, Elyes Fakhfekh, et le gouverneur de la Banque centrale de Tunisie, Chedly Ayari, et destiné à Christine Lagarde, directrice du FMI.
L’expert a affirmé que ce projet révèle les « faux chiffres » communiqués au grand public : « Les chiffres mentionnés dans le projet de correspondance sont loin de concorder avec les chiffres présentés au grand public ».
Ezzeddine Saidane a indiqué qu’à titre d’exemple le taux de croissance mentionné dans le document est de 3,2%, loin des 3.6% annoncés à l’opinion public. Par ailleurs, le déficit budgétaire communiqué est de 5.9% alors que le chiffre évoqué dans le document est de 8%.
Pour télécharger le projet de correspondance cliquer ici
Pour télécharger le projet de correspondance cliquer ici

M.Kh