Tunisie : des Algériens interdits de FSM

La presse algérienne rapporte qu’une délégation de 96 militants de la ligue algérienne de défense des droits de l’homme (LADDH) et du syndicat national autonome des personnels de l’administration publique (SNAPAP) a été empêchée de joindre Tunis pour prendre part au Forum Social Mondial (FSM).

C’est la police algérienne des frontières qui a refoulé les participants algériens les obligeant à rebrousser chemin et à regagner Alger. Mourad Tchikou, un militant actif du SNAPAP, a indiqué que les policiers auraient déclaré avoir reçu des instructions pour bloquer la délégation au poste frontalier de « Layoun » dans la wilaya de Tébessa et l’empêcher d’entrer en Tunisie.
Dénonçant cette mesure et la considérant comme « une grave violation du droit à la liberté de mouvement », les membres de la délégation entendent protester vivement contre cette mesure répressive auprès des autorités qui ont prouvé qu’elles ne sont ni tolérantes, ni ouvertes, ni démocratiques.
La même source rapporte qu’une autre caravane composée de cent jeunes participants a été tout d’abord bloquée pendant cinq heures à « Oum Teboul » avant d’être autorisée à franchir la frontière, mais qu’un officier de la PAF leur a demandé de faire demi-tour, ce que les jeunes ont refusé de faire mais cette délégation composée d’organisations de jeunes étudiants a pu entrer sur le sol tunisien.

M. BELLAKHAL