Tunisie : revoir les prêts à la consommation ?

Le gouverneur de la Banque centrale de Tunisie, Chedly Ayari, a annoncé, vendredi 15 mars 2013, que la décision de l’annulation des prêts à la consommation pourrait être revue : « Nous allons évaluer, vers la fin du mois de mars, le résultat portant sur l’annulation des prêts à la consommation et, en cas de résultats négatifs, cette décision sera rectifiée ».

M. Ayari a précisé qu’il est urgent de vérifier la nature de ces prêts et à quels fins ils seront utilisés : « La première cible visée est l’acquisition de voitures. Or, il est indispensable aujourd’hui d’inciter à l’investissement. Il s’agit, entre autres, d’une mesure à prendre pour limiter l’inflation et préserver les avoirs en devises ».
Le gouverneur de la BCT recommande, à cet effet, la mise en place d’une politique de gouvernance stricte. Il suggère de résoudre les problèmes de gestion au niveau des banques afin de réduire les prêts improductifs, sources de vulnérabilité de l’ensemble du système financier : « Nos banques demeurent handicapées par un taux de créances, classé assez élevé et sous provisionné. Nous sommes en train de résoudre ce problème ».

Meriem.Kh