Tunisie : Mourou et Dilou mal vus par Ennahdha ?

Le mouvement Ennahdha a finalement décidé de rompre le silence et mettre fin aux différentes déclarations « irresponsables » et « contradictoires » de ses dirigeants et militants.

Fethi Ayadi, président du conseil de la Choura, a affirmé que deux dirigeants du mouvement, à savoir, le vice-président d’Ennahdha, Abdelfattah Mourou et Samir Dilou, actuel ministre des Droits de l’Homme et de la Justice transitionnelle, seront auditionnés concernant leurs récentes déclarations.
Intervenant jeudi 28 février 2013 sur Jawhara FM, M. Ayadi a indiqué que MM. Mourou et Dilou se sont prononcés pour un dialogue entre Ennahdha et Nidaa Tounes en ce qui concerne la loi d’immunisation de la Révolution.
Il a précisé que les deux dirigeants doivent respecter l’agenda politique du parti : « Le bureau exécutif présidé par Rached Ghannouchi examinera la véracité desdites déclarations avec les concernés et pourrait prendre les mesures nécessaires ».

 

M.Kh