Tunisie : Ennahdha attaché au régime parlementaire

Ennahdha_logo.jpgLe choix de Ali Laarayedh comme successeur de Hamadi Jebali s’explique par des considérations sécuritaires. C’est ce qu’a déclaré le leader du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi. Dans une déclaration accordée à l’agence TAP, M. Ghannouchi a exprimé son espoir de voir les prochaines élections organisées en octobre 2013, si un terrain d’entente est trouvé avec l’Assemblée nationale constituante et les partis politiques, et que les lois encadrant la tenue des élections sont élaborées.
Le nahdhaoui a, également, réitéré l’attachement d’Ennahdha à l’instauration d’un régime parlementaire : « Notre mouvement cherche des consensus qui se rapprochent le plus du régime parlementaire ».

M.Kh