Tunisie : CAP FM menacée de disparaitre !

CapfmLes médias, tous supports confondus, mènent des jours difficiles ! Des journalistes ont lancé un cri d’alarme sur Facebook afin de sauver les radios privées en Tunisie. Ces medias se trouvent aujourd’hui menacées de fermer, faute de financement ! Après Oxygène FM, radio régionale à Bizerte, interrompue le 6 février 2013, étant redevable de la somme de 89 000 dinars, c’est le tour aujourd’hui de CAP FM ! La radio est menacée de disparaitre. Ce media qui a vu le jour après la Révolution du 14 janvier se trouve, aujourd’hui, dans l’impossibilité de payer les frais de télédiffusion.
La radio devra payer la somme de 106 000 DT avant mardi 26 février. Si la radio ne paie pas cette dette, l’ONT, Office National de Télédiffusion, interrompra la diffusion. CAP FM emploie autour de cinquante personnes.
Afin de soutenir les médias menacés, un rassemblement pacifique devant le siège de l’ONT sera organisé vendredi 22 février à 14h00. Une initiative pour soutenir nos collègues journalistes et préserver nos acquis.

M.Kh