Tunisie : la Révolution deux ans après, réalités et attentes

Moncef_Ouannes.jpgL’Association culturelle « Al Manhel » de Menzel Abderrahmen et la Maison de la Culture « Ibn Rochd » organisent, demain, dimanche 13 janvier 2013, une rencontre sur le thème « La Révolution deux ans après : réalités et attentes ».

Les organisateurs ont choisi d’inviter le docteur Moncef Ouannes, professeur en sociologie culturelle et politique à l’Université de Tunis et figure bien connue sur la scène politique et culturelle tunisienne. L’initiative d’inviter, à l’occasion du deuxième anniversaire de la Révolution, un intellectuel plutôt qu’un homme politique, émane d’une volonté des organisateurs de dénoncer l’ostracisme qui a frappé, durant de longues décennies, les intellectuels et les penseurs et la volonté affichée des différents pouvoirs de les priver des tribunes médiatiques. Les organisateurs soulignent, en outre, que la marginalisation des penseurs aura de fâcheuses conséquences sur le processus démocratique et sur le devenir de la Révolution. Il n’y a pour preuve, indique-t-on, que l’incapacité avérée des politiques et des hommes de loi de tirer le pays de la situation inextricable dans laquelle il se débat. Aussi, assurent-ils, ils tiennent à se démarquer d’une attitude devenue généralement grégaire pour ouvrir une tribune à partir de laquelle l’intellectuel tunisien pourra transmettre sa vision d’une Tunisie nouvelle.
Dr. Moncef Ouannes est l’auteur de plusieurs ouvrages, en arabe et en français, sur le changement social et politique au Maghreb. Il travaille depuis deux décennies sur la Libye contemporaine. Ses enseignements à l’Université portent notamment sur les théories sociologiques, la société tunisienne actuelle, la méthodologie qualitative, la sociologie de la communication et l’anthropologie politique.

M.BELLAKHAL