Tunisie : l’électroménager en danger

electromenager.jpgLe texte de loi portant sur l’institution d’une taxe pour la protection de l’environnement et l’élargissement du domaine d’intervention du fonds de dépollution vient d’être modifié par la loi de finances 2013 et ceci en intégrant dans son champs d’application les produits de l’électroménager en les soumettant à une taxe supplémentaire de 5% sans compter les marges y afférentes.

Quelques professionnels du secteur de l’électroménager consultés (commerçants ou producteurs) ont lancé un cri d’alarme face à l’intégration des produits du secteur dans la liste des produits concernés par cette loi. Cette augmentation est réputée illogique du fait que ces produits sont vitaux et non polluants. La facture du consommateur est déjà lourde sans cette augmentation, rapportent les professionnels. Cette mesure, qui n’a aucun lien avec l’importation ou la production des produits de l’électroménager, pousse ainsi le secteur vers une nouvelle crise (après celle de l’ex-BATAM).
Auparavant, cette loi ne concerne que les produits réellement polluants suivants :