Tunisie-Tunisair : restructuration douloureuse et coûteuse !

tunisie_aire_09.jpgDécidément, rien ne va plus au sein de Tunisair ! Entre licenciement, pertes financières, difficultés…2012 est, sans aucun doute, l’année de l’effondrement de la compagnie nationale aérienne.

Rabeh Jerad, président-directeur général du transporteur aérien, a confirmé, vendredi 28 décembre 2012, au cours d’une séance d’information financière, l’existence de certains problèmes qui entravent l’activité et le rendement de Tunisair. Il s’agit, entre autres, du sureffectif au sein de la compagnie qui compte 8 500 agents outre le problème de vieillissement de la flotte et la mauvaise organisation.
Afin de remédier à ces défaillances, le patron de Tunisair a passé en revue les grandes lignes d’un plan de restructuration de la compagnie qui serait mis en place à partir de l’année 2013 : « Certes, le plan de restriction sera couteux sur le plan social mais la situation sera plus grave s’il n’est pas mis en exécution au plus vite. Nous visons à rétablir des équilibres financiers du transporteur aérien, renforcer sa compétitivité sur le marché, réviser son organisation, stratégie commerciale et sa politique d’investissement ».
M. Jerad a annoncé que durant la période 2013-2014, 1700 agents du groupe Tunisair seront licenciés. Il a affirmé, également, le non-remplacement des 329 agents partants à la retraite d’ici 2014, le gel des recrutements, mais aussi le gel des salaires pour les exercices 2013 et 2014.
Sur un autre plan, le PDG de Tunisair a précisé que la compagnie compte renforcer son réseau sur l’Afrique à raison de 20 destinations en 2016 contre uniquement 4 destinations actuellement desservies : « A partir du début 2013, Tunisair lancera des vols sur la République du Congo et le Burkina Faso ».
Rabeh Jerad a annoncé la probable entrée d’un partenaire stratégique dans le capital de la compagnie : « Tunisair envisage d’augmenter substantiellement son capital pour atteindre 180 millions de dinars contre 106 millions de dinars actuellement en plus de la modernisation de sa flotte ».

Meriem.Kh