Tunisie : que d’interdits à Beni Ouiel !

Beni_Ouiel.jpgToute accumulation d’ordures dans un endroit non prévu, à cet effet, est une décharge ou un dépôt sauvage. Le dépôt sauvage va de la canette vide jetée délibérément au bord de la route jusqu’à la montagne de pneus usés s’élevant en pleine nature, en passant par le tas de déchets divers menant sa vie discrètement au coin d’un bois.

C’est le cas de la décharge de Beni Oueil à Hammamet. Quand on emprunte, ce village, une odeur atroce de déchets en décomposition vient agresser nos narines, vu qu’à cet endroit se trouve une décharge anarchique qui accueille les ordures ménagères. Cette dernière, n’étant pas surveillée, est devenue au fil du temps un réceptacle de toutes sortes de déchets. A longueur de journée, des colonnes de fumée s’échappent de la décharge pour envahir les habitations limitrophes. En plus des odeurs nauséabondes, les habitants doivent également supporter plusieurs autres nuisances.
« Nous sommes envahis par les moustiques, les rats… même en-dehors de la saison des grandes chaleurs », a déclaré à « Investir En Tunisie » un habitant. Ces dépôts sauvages dégradent la qualité du paysage, peuvent polluer les sols, l’air et les eaux, altérer la qualité des nappes phréatiques et appauvrir la faune et la flore locale.
Dr Salem Sahli, pédiatre, estime que le danger est réel à Béni Ouael : « Je confirme le nombre anormalement élevé de cas de gastro-entérites aiguës sévères chez les enfants de ce village. La décharge sauvage explique en grande partie ce péril. En effet, déposer pêle-mêle, quotidiennement, 100 tonnes d’ordures ménagères en moyenne à proximité des habitations est sans conteste source de nuisances et de maladies infectieuses diverses, essentiellement digestives. La rue n’est pas une poubelle, ni une décharge publique. Les dépôts sauvages sont formellement interdits. Les déchets encombrants doivent être sortis la veille du jour de collecte mensuelle. Les conteneurs à ordures ménagères doivent être sortis le bon jour et rentrés dès le ramassage effectué. Le brûlage des déchets ménagers ou végétaux à l’air libre est strictement interdit. Une opération de réhabilitation de décharge sauvage de Beni Oueil s’avère nécessaire. Il est urgent d’en finir avec la réalisation et la mise en service du Centre d’enfouissement technique ».

M.Y