Tunisie : Walid Othmani est en bonne santé !

Gardes-frontieres.jpgAprès sa libération dimanche matin 01 janvier, Walid Othmani, chef de poste des Gardes-frontières kidnappé à Ben Guerden, a été transféré à l’hôpital d’urgences de Ben Arous à la capitale pour une intervention chirurgicale urgente.

L’opération vient suite à son atteinte par balle au pied droit lors de son enlèvement et après son refus de se mettre à genoux. Selon le staff médical chargé par le suivi de l’Etat de santé de M. Othmani, l’opération a bien réussi et aucun souci ne peut menacer le chef de poste.
La rentrée du chef de poste gardes-frontières a été accompagné par une livraison de la patrouille de gardes tunisiens séquestrés. Les autorités tunisiennes ont à leur tour remis le véhicule tout-terrain et les trois Libyens sollicités, samedi, par la garde-frontière tunisienne.
C’est grâce aux rebelles de Zouara et Jadou que le Tunisien a pu être sauvé de ses kidnappeurs. Les « thouars » de la région ont transféré le blessé à l’hôpital de Tripoli pour des soins primaires avant qu’il soit rentré en Tunisie dimanche après-midi.
Il est utile de rappeler que Walid Othmani, a été séquestré par un groupe libyen armé (une vingtaine selon M. Hichem El Meddeb, porte-parole du ministère de l’Intérieur) au niveau d’El Aguel (localité de Makissam, délégation de Ben Guerdane). L’opération a été précédée par un franchissement des frontières tunisiennes et un déroutage d’une patrouille de la garde-frontière tunisienne comptant 4 membres du poste garde-frontières. Ligotés et tabassés, les 3 compagnons de M. Othmani, ont réussi à s’échapper et à rentrer au pays.

Marwa Mehri