Tunisie-Afek Tounes : non à la discrimination envers la femme !

Afek_Tounes_femme.jpgLa bataille pour l’accès des femmes à la politique demeure légitime et nécessaire. Car, on croit à l’égalité des sexes. Aucune femme ne devrait souffrir de discrimination.

En Tunisie, les femmes ont été largement exclues de la représentation démocratique. Ce n’est plus le cas après la Révolution La féminité est devenue une arme sur le champ de bataille politique. La scène politique veut plus de femmes en politique.
Ces femmes, comme l’a précisé Sameh Guiras, en ouvrant le meeting d’Afek Tounes organisé par la liste de Nabeul 1, aspirent à un renouvellement de la vie politique. La Tunisie est l’un des pays où la femme est devenue présente dans la vie politique. Le vent a tourné puisque les femmes prennent la tête des partis. L’enjeu de la Révolution tunisienne implique la liberté des femmes, la préservation de leurs acquis et leur présence dans la Constituante : « Nous vous appelons toutes à vous impliquer dans l’avenir politique du pays ».

alt

Mme Emna Menif porte parole d’Afek Tounes, a appelé, devant une centaine de sympathisantes du parti, à la levée des réserves sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes : « La femme a le droit de monter à la tribune et participer activement à la vie du pays. La Tunisie passe par une transition politique. Notre parti s’engage à consolider la République et à asseoir la démocratie tout en préservant l’identité arabo-musulmane de la Tunisie, protéger les libertés individuelles et citoyennes et en particulier la liberté d’expression, la liberté d’association, la liberté du culte et la liberté d’opinion. Nous œuvrons à la mise en place des conditions sociales et culturelles adéquates à l’enracinement d’une démocratie pérenne qui respecte les libertés et au service du progrès des Tunisiens. Notre projet est de consolider une identité tunisienne inspirée de notre civilisation, inscrite dans la modernité, et en harmonie avec les principes constitutionnels et les principes internationaux des droits de l’homme. Non à la ségrégation, oui pour une intégration de toutes les forces humaines et en particulier nos jeunes et nos femmes dans le projet national de développement. Afek Tounes considère que l’action sociale doit avoir pour objectif final le développement du bien-être de tous les Tunisiens, dans une société juste et équitable, sans exclusion aucune et ce quels que soient leur origine sociale, leur région, leur niveau de vie ou leur capacité ».
Et Mme Menif d’ajouter :« Défendre les acquis du Code du Statut Personnel, persévérer dans la voie vers l’égalité hommes/femmes et protéger les droits de la femme et de l’enfant, c’est notre objectif. La Tunisie est une République dont la langue est l’arabe et la religion l’Islam. Ceci est une expression de l’identité nationale qui ne devrait pas être l’objet de débat ni être source de clivages ».
Noomane Fehri, tête de liste d’Afek Tounes à Nabeul 1, devait appeler toutes les femmes à être présentes le 23 octobre pour participer aux élections et édifier la Tunisie nouvelle.

M.Y
Crédits photos : Rached Berrazagua