Tunisie : que fait Belhassen Trabelsi au Canada ?

Belhassen_Trabelsi.jpgLe beau-frère du président déchu Belhassen Trabelsi a rencontré récemment des hommes d’affaires canadiens, dirigés par un homme d’affaires libanais très connu au Canada. Ils ont discuté de plusieurs projets d’investissement dont un centre commercial combinant les produits occidental et oriental, indique le journal électronique « aljarida.com ».

La même source a indiqué aussi, selon un Tunisien vivant au Canada, que Belhassen Trabelsi est devenu assidu des casinos à Montréal, sous une garde très intense qui travaille pour le compte de l’homme d’affaires libanais. Ce dernier lui a donné, récemment un palais à «Laval», une zone de la banlieue peuplée par les dignitaires riches et prestigieux de Montréal. « Belhassen Trabelsi a acheté une voiture « Hummer » pare-balles pour se protéger contre une éventuelle agression.

Belhassen Trabelsi est arrivé au Canada le 20 janvier 2011 à bord d’un jet privé. Il a obtenu, à travers un bureau d’avocat canadien, l’asile politique, notamment après la perte de sa résidence permanente.
Le frère de Leila, épouse Ben Ali, n’est pas entré au Canada depuis des années et selon la loi canadienne, la résidence permanente s’annule pour chaque personne n’ayant pas visité le pays pour une période qui dépasse les 24 mois.

Une polémique s’est provoquée au Canada suite à l’inscription de l’un de ses fils à une école fréquentée par les enfants du corps des missions diplomatiques dans la région de « Westmont».

Malgré une note d’arrêt envoyée par l’Interpol à l’encontre de Belhassen Trabelsi, aucune décision n’a été prise par les autorités canadiennes. Les Tunisiennes et Tunisiens sont encore en attente !

Khadija.T