Tunisie : pourquoi ne pas alléger le temps scolaire ?

temps_scolaire.jpgLe temps scolaire est devenu un objet de préoccupation pour les enseignants qui attendent la réorganisation de l’horaire scolaire. Aujourd’hui, il est grand temps de diminuer les horaires des cours à la classe pour laisser plus de temps à l’élève. Mais que pense-t-on de la semaine de cinq jours ?

Les élèves réussissent mieux en classe s’ils évoluent dans un contexte adapté à leur quotidien et à leur rythme. En révisant l’horaire scolaire, l’école atteint plus facilement ses objectifs. Néji, prof de maths, est favorable à la révision du temps scolaire :« Je pense que l’élève qui fait 30 à 35 heures de cours n’a plus de temps pour faire du sport ou d’autres activités en dehors de l’école. Un horaire plein n’aide pas l’élève à s’épanouir. Si l’élève étudie matin et soir, il n’a plus de temps pour réviser ses cours. Le soir il rentre tard. Fatigué, il est obligé de dormir. Les élèves qui craquent sont nombreux même s’ils n’ont aucun problème ni en cours, ni avec leurs amis ni encore avec leurs familles. D’où la nécessité d’alléger l’horaire scolaire actuel et pourquoi pas opter pour la semaine de cinq jours qui convient aussi bien aux élèves qu’aux parents. »
Sami, prof d’arabe, estime que « alléger l’horaire scolaire n’est pas une solution. Alléger les programmes et raccourcir, voire supprimer, les heures de cours serait brader le contenu délivré. Mieux, répartir le rythme des cours sur l’année, à savoir raccourcir les vacances. Avouez que deux mois en été est plus que suffisant! » Samia, prof de philo, avoue qu’elle est très favorable à la semaine de cinq jours : « Les enfants auront tous leurs après-midis libres pour faire leurs devoirs ou participer à des activités extra-scolaires. Mais qui va s’occuper de nos enfants l’après midi ? Et là, il faut créer des clubs d’animation à l’école pour meubler leurs loisirs ».
Pour Héla, enseignante d’anglais, « l’idée est intéressante, mais il faut prendre garde qu’elle ne soit pas le prétexte de réduire le nombre d’heures des enseignements fondamentaux, garantissant un socle de culture générale. ».
Najet, prof de physiques, précise que « nous devons suivre le modèle scandinave, beaucoup plus axé sur la culture et l’épanouissement de l’enfant … Ce système, moins rigide que le français permet, je pense, une meilleure ouverture d’esprit et des activités plus diverses : art, sport, travail manuel. D’où le nécessité de réduire la semaine de six jours à cinq jours, voire à quatre jours ».
« L’organisation de la journée de l’élève devrait toujours respecter une double alternance entre le travail et le repos, importante pour le développement de l’intelligence. Cette double alternance doit être présente dans l’emploi du temps quotidien et pas seulement dans l’emploi du temps hebdomadaire de l’élève et personnellement j’apprécie cette réforme du temps scolaire qui réduira la semaine à cinq jours et évitera à nos élèves les déplacements inutiles, les heures creuses, les bagarres dans la rue et ces cartables lourds », clôture Nehla, enseignante de français.

MY