Tunisie : la BAD, gros investisseur au profit des PME

Afrique__0.jpgLa Banque africaine de développement (BAD) a annoncé la première capitalisation du fonds généraliste Maghreb Private Equity Fund III LLC («MPEF III») avec une taille dépassant les 96 millions d’euros d’engagements de capital aux côtés d’autres institutions financières de développement (IFD) et d’investisseurs institutionnels.

Le MPEF III est un fonds d’investissement de participation privée de troisième génération qui ciblera les investissements dans les Petites et moyennes entreprises (PME) au Maghreb.

Poursuivant une politique de relance en temps de crise, et ce, dans un environnement de mobilisation des ressources difficile, la BAD est, avec une participation de 20 millions d’euros, le plus gros investisseur de la première capitalisation du MPEFIII. « Pour la seule année 2011, la BAD apportera près de 80 millions de dollars en dette et capital aux PMEs d’Afrique du Nord, et en particulier en Tunisie. Nous avions promis de soutenir la région en ces temps d’épreuves et de crise, nous sommes sur la bonne voie.» a déclaré Mouhamadou Niang, Chef de la division Industrie et Services des opérations du secteur privé.

Les autres investisseurs au MPEF III comprennent des investisseurs institutionnels et des agences de développement renommées parmi lesquels le FMO (l’Agence de Développement Néerlandaise), la Société Financière Internationale, membre du Groupe de la Banque mondiale, CDC Entreprises Elan PME (leader des investisseurs institutionnels dans les fonds de Private Equity en France et filiale de la Caisse des Dépôts et Consignations Française), la DEG (l’Agence de Développement Allemande), Proparco (filiale de l’Agence Française de Développement), SIFEM (le Fonds d’Investissement Suisse pour les marchés émergents), BIO (Agence Belge de Développement) et Averroès Finance.
MPEF III est un fonds d’investissement géré par le Groupe TunInvest – AfricInvest ayant une durée de vie de 10 ans et une taille cible de 150 millions d’euros. Le fonds investira dans des PMEen Algérie, en Libye, au Maroc et en Tunisie, et de manière opportuniste, en Egypte. Le cœur de cible sera constitué de sociétés bien établies dans leurs marchés domestiques présentant un potentiel pour développer leurs activités notamment au niveau régional et international. En suscitant et accompagnant la croissance de ces sociétés, MPEF III contribuera à créer de nouveaux emplois, à promouvoir la gouvernance, à développer les ventes à l’export et les recettes fiscales des gouvernements de la région et participera plus généralement à l’intégration économique régionale en Afrique du Nord.
« Nous remercions nos investisseurs pour leur confiance et leur soutien, particulièrement en cette période critique pour notre Région, avec les défis qu’elle présente, mais aussi les grands espoirs de renouveau qu’elle porte. Nous croyons fermement au succès de MPEF III et à sa contribution aux besoins pressants de la Région en termes de croissance, de création d’emplois et de gouvernance » a déclaré Ziad Oueslati, co-fondateur du groupe TunInvest – AfricInvest
MPEF III ciblera un large spectre de secteurs, principalement le secteur industriel et notamment ceux orientés à l’export, la santé, la technologie et les télécoms, les services, l’éducation, les transports et l’agroalimentaire.
A propos de la Banque africaine de développement
La mission du Groupe de la Banque africaine de développement est d’aider à réduire la pauvreté, améliorer les conditions de vie pour les africains et mobiliser des ressources pour le développement économique et social du continent. Dans cet objectif, l’institution tend à assister les pays africains – individuellement ou collectivement – dans leurs efforts pour s’assurer un développement économique durable et le progrès social. Combattre la pauvreté est au cœur des efforts du continent pour atteindre une croissance économique durable. A cette fin, la Banque cherche à stimuler et à mobiliser des ressources internes et externes pour promouvoir l’investissement ainsi que fournir à ses pays membres régionaux une assistance technique et financière.
La division de l’industrie et des services du département du secteur privé de la Banque a pour objectif d’investir dans des fonds de capitaux propres privés engages dans une variété de secteurs comprenant l’agriculture, l’extraction minière, l’industrie, la santé, l’éducation pour attire les investissements du secteur privé en Afrique. Ces trois dernières années, le département du secteur privé a approuvé 27 fonds en capitaux propres privés pour un montant excédant 400 millions de $EU dans les infrastructures, la santé ainsi que les fonds généralistes. Le Groupe de la BAD cherche la croissance soutenue et continue de ses pays membres à travers de meilleures infrastructures, un secteur privé plus fort, des institutions plus solides et une meilleure intégration économique. www.afdb.org

N.B d’après communiqué