::INVESTIR EN TUNISIE :: Journal Electronique Tunisien...

Tunisie : Pour un Ramadan tout en santé

PDF

 

Tunisie : Pour un Ramadan tout en santéDes spécialistes de l'Institut national de nutrition et de technologie alimentaire conseillent, à l'occasion du mois de Ramadan, de consommer d'importantes quantités de liquides, durant la rupture du jeûne afin d'éviter la déshydratation, surtout que le mois sacré est accompagné d'une hausse de la température.


Au cours d'une rencontre avec la presse, vendredi 21 août, au siège de l'Institut et en présence de son directeur général, les nutritionnistes insistent sur l'importance de rationaliser la consommation alimentaire. Ils précisent, à ce propos, que les besoins du corps humain diminuent au cours du mois du jeûne.
Les spécialistes appellent, d'autre part, les jeûneurs à prendre des repas équilibrés et sains contenant de petites quantités de lipides, de glucides et de sel, contre d'importantes quantités de légumes, de céréales, de fruits et de liquides.

Ils insistent, en outre, sur l'importance de répartir le repas de rupture du jeûne en deux étapes séparées d'au moins une demie heure.
Selon ces conseils, il est, aussi, nécessaire d'utiliser des méthodes saines dans la cuisson des aliments, d'éviter les fritures, de consommer pas plus d'un œuf par jour et de ne pas manquer le "s'hour" (dernier repas avant le début du jeûne) qui doit être composé, essentiellement, d'aliments contenant des sucres lents (céréales).
Il est conseillé aux personnes observant le jeûne de maintenir le même horaire et le même nombre d'heures de sommeil, d'exploiter ce mois pour arrêter de fumer, de bannir les boissons gazeuses et énergétiques, et de conserver soigneusement les produits alimentaires, notamment périssables.
Le jeûne est déconseillé aux personnes atteintes de maladies chroniques, surtout qu'elles sont tenues de prendre des médicaments, d'une façon régulière, tout au long de la journée.
Parmi ces maladies, il y a lieu de citer le diabète, l'insuffisance rénale et les maladies du cœur et du foie. Le jeûne est, également, contre-indiqué aux personnes ayant subi un infarctus cérébral ou cardiaque, et celles souffrant d'un ulcère aigu.

 

 

Commentaires
Ajouter un nouveau
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Titre:
Saisissez le code que vous voyez.

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 

MédiaPub: Vidéo,Audio,Reportages...

PUB 336x280

Retrouvez-nous sur Facebook

 

PUB 336x280


 

 

 

 

 

NEWELETTER
Get our toolbar!