::INVESTIR EN TUNISIE :: Journal Electronique Tunisien...

Tunisie : première interview de Leila Ben Ali

PDF

LeilaDans une interview via webcam accordée au journal Le Parisien, Leïla Ben Ali, née Trabelsi, se dit «optimiste» pour la Tunisie. L’épouse du président déchu Ben Ali a décidé de rompre le silence, après avoir très longtemps hésité. Cette interview est la première depuis son départ précipité de Tunisie le 14 janvier 2011. Réfugiée avec son mari en Arabie Saoudite, Leila Trabelsi continue de suivre de près l'actualité tunisienne : «Je n’ai jamais voulu faire de mal à qui que ce soit. Je souhaite que la Tunisie retrouve le chemin de la prospérité ».
Selon la même source, la femme la plus détestée du pays n’a refusé d’aborder aucun sujet, évoquant ses regrets tout en rejetant de nombreuses accusations portées contre elle. Prudente, elle s’est gardée de commenter les premiers pas du gouvernement de l’islamiste Hamadi Jebali, craignant de « sortir de son rôle ».
L’ex-Première dame de Tunisie réfute que son mari a donné l'ordre de tirer sur la foule lors des manifestations, faisant 300 morts : « Jamais! Pour le prouver, l'avocat de mon mari a demandé que les enregistrements des communications entre le président et les ministres de l'Intérieur et de la Défense soient remis à la justice. Etonnamment, le gouvernement transitoire a refusé ».
A la question «aurait-il fallu plus de libertés politiques», la femme la plus haïe du pays répond laconiquement «Oui, j'en conviens ».
Leila Ben Ali a, également, parlé de ce qu’elle a pensé au moment des premières émeutes : « Je ne parle pas d’émeutes. Pour moi, il s’agit d’un coup d’Etat orchestré, téléguidé, préparé, mais dont j’ignore les commanditaires. Il y a eu une grande manifestation spontanée à Tunis, c’est vrai, comme il y en a parfois aussi en France. En revanche, dans les banlieues, ces manifestations étaient organisées pour déstabiliser le pays. Il y a eu des incendies, des pillages. La police était là et n’a pas bougé. Je ne crois pas du tout au scénario d’une Révolution spontanée née d’une contestation de la jeunesse ».
Elle a donné également les détails de son départ et expliqué la nature de sa relation avec Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy.
A la fin de l’interview, Leila Trabelsi parle de son propre rôle dans toute cette affaire. Elle considère dans Ma vérité que son rôle sous le régime de Ben Ali a été «exagéré». Elle semble reconnaître son influence pendant la dictature, mais dit ne pas supporter d’être érigée en «bouc émissaire» de la Révolution.

Pour lire toute l’interview, cliquer ici…

M.Kh

Commentaires
Ajouter un nouveau
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Titre:
Saisissez le code que vous voyez.

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 

MédiaPub: Vidéo,Audio,Reportages...

  • Sport
  • Autos
  • Hi-Tech
  • TOP 5
  • Commentaires

Tunisie : Ali Machani (CAB), atteint de l’hépatite «A», serait transféré en France

News image

Lors du déplacement de son équipe, le Club athlétique Bizertin (CAB) au Nigeria pour y disputer une rencontre comptant pour les huitièmes de finale de... Lire la suite...

Sport | Samedi, 5 Avril 2014

Tunisie: Renault Captur, le crossover urbain, selon Renault

News image

Captur est le nouveau crossover urbain de Renault. Son design fluide cultive le sens des proportions : grandes roues, garde au sol élevée, voies élargies,... Lire la suite...

Autos | Jeudi, 16 Janvier 2014

Livr, nouveau réseau social pour les gens bourrés (Vidéo)

News image

Livr est un nouveau réseau social, inventé par deux amis Kyle Addison et Avery Platz, accessible uniquement si votre éthylotest est suffisamment alcoolisé. Les deux... Lire la suite...

High Tech | Vendredi, 28 Mars 2014

PUB 336x280

Retrouvez-nous sur Facebook

 

PUB 336x280

Abonnez-vous RSS Investir En Tunisie.info


 

NEWELETTER
Get our toolbar!