Investir En Tunisie

Tunisie : les derniers chiffres du commerce extérieur

Les résultats des échanges commerciaux de la Tunisie avec l’extérieur aux prix courants durant les neuf premiers mois de l’année 2019 montrent que les exportations ont augmenté de 12 % contre (+19,8 %) durant la même période de l’année 2018.

Selon l’Institut National de la Statistique (INS), les exportations ont atteint le niveau de 33008,4 MD contre 29481,7 MD durant les neuf premiers mois de l’année 2018.

De même, les importations ont enregistré une hausse de 9,6 % contre +21 % durant la même période de l’année 2018. Les importations ont ainsi atteint la valeur de 47856,5 MD contre 43664,8 MD durant les neuf premiers mois de l’année 2018.

Suite à cette évolution au niveau des exportations (+12%) et des importations (+9,6%), le déficit s’est établit à un niveau de 14848,1 MD contre 14183,2 MD durant les neuf premiers mois de l’année 2018.

Le taux de couverture a gagné 1,5 points par rapport aux neuf premiers mois de l’année 2018 pour s’établir à 69% contre 67,5%.

En effet, la répartition des échanges par régime montre une hausse des exportations sous le régime offshore de 13,6 % contre (+16,9 %) durant la même période de l’année 2018.

Sous le même régime les importations augmentent de 10,9 % contre (+23,2 %) durant la même période de l’année 2018.

Sous le régime général, les exportations sont en hausse de 7,6 % contre (+28,4 %) durant la même période de l’année 2018.
De même, les importations augmentent de 9 % contre (+20 %) durant la même période de l’année 2018.

L’augmentation observée au niveau de l’exportation (+12 %) durant les neuf premiers mois de l’année 2019 concerne la majorité des secteurs. En effet, des hausses ont été enregistrées dans le secteur de l’énergie de 35,1 %, le secteur des mines, phosphates et dérivés de 27,1 %, le secteur des industries mécaniques et électriques de 15,9 %, le secteur textile et habillement et cuirs de 8,3 % et les autres industries manufacturières de 19,1 %.

En revanche, le secteur de l’agriculture et des industries agro-alimentaires a enregistré une baisse de 13,5 %, suite à la diminution de nos ventes en huiles d’olives (1022,4 MD contre 1691,8 MD).

L’augmentation des importations de 9,6 % est due à la hausse observée au niveau de tous les secteurs. En effet les importations ont enregistré des augmentations de 24,3 % pour les produits énergétiques sous l’effet de la hausse de nos achats de gaz naturel (2934,3 MD contre 1768,6 MD). De même les importations ont augmenté de 12,5 % pour les biens d’équipement, de 7,2% pour les mines, phosphates et dérivés, de 5,8 % pour les produits agricoles et alimentaires de base et de 4,2 % pour les matières premières et demi produits.

Les exportations tunisiennes vers l’union européenne (74,4 % du total des exportations) ont augmenté de 13,8 %. Cette évolution est expliquée, d’une part, par la hausse de nos exportations vers certains partenaires européens, tels que l’Allemagne (+22 %), l’Italie (+14,2 %) et la France (+11,5 %). Par ailleurs nos ventes sont en diminution avec d’autres pays européens notamment avec l’Espagne de (-14,6 %) et la République tchèque de (-10 %).

Avec les pays arabes, les exportations ont augmenté avec la Libye de 37,7 %, le Maroc de 14,5 % et l’Algérie de 12,8 %.

Pour les importations, les échanges commerciaux des biens avec l’union européenne (51,7 % du total des importations) ont enregistré une hausse de 5,8 % pour s’établir à 24718,6 MD. Les importations ont augmenté de 9,5 % avec l’Italie et de 5,6 % avec la France.

Déficit commercial
Le solde de la balance commerciale est déficitaire de 14848,1 MD suite au déficit enregistré avec certains pays, tel que la Chine (-4440,2 MD), l’Algérie (-2432,8 MD), l’Italie (-2082,3 MD), la Turquie (-1808,9 MD) et la Russie (-1103,6 MD).

En revanche, le solde de la balance commerciale a enregistré un excédant avec d’autres pays principalement la France de 3058,4 MD, la Libye de 982,1 MD et le Maroc de 319,1 MD.

Selon le régime, les échanges commerciaux sont déficitaires sous le régime général de 23561,4 MD (-21520,2 MD durant la même période de l’année 2018). En revanche, ils sont excédentaires sous le régime offshore de 8713,3 MD (+7337 MD durant la même période de l’année 2018).

Hors énergie le déficit de la balance commerciale s’établit à 9201,2 MD. Le déficit de la balance énergétique s’établit, quant à lui, à 5646,9 MD (38 % du déficit total) contre 4683,7 MD durant la même période en 2018.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More